Analyses
2022
Front Populaire : un acteur et un programme politiques, avant 2022 ?... Abonnés

OPINION. En quoi pourrait consister la première initiative opérationnelle prise par FP ? Matérialiser l’incubateur politique qu’est censé être ce mouvement, et surtout établir sans délai un programme. Comme rarement dans notre histoire, le caractère de la prochaine élection présidentielle est bel et bien crucial.

Front Populaire : un acteur et un programme politiques, avant 2022 ?...

Tout nouvel influenceur d’opinion parmi ceux déjà présents sur la place médiatique, Front Populaire (FP) et sa revue se contentent pour l’instant de critiquer les errements sociaux, politiques, économiques et culturels de la société pas seulement française ; une attitude expectative m’incitant à haranguer mes amis et mes compatriotes, par le canal militant, à chaque publication d’un de mes articles, comme ci-après à la dernière :

Madame, monsieur, cher(e) ami(e),

Les jours sont comptés pour former tout réquisitoire susceptible de venir à bout des errements de ce gouvernement : ce sera en 2021 ou probablement jamais, tant l’avenir « post présidentielles » de la France semble contingent. Ce réquisitoire doit en outre avoir une forte tonalité judiciaire ou règlementaire, pour que les candidats à la magistrature suprême n’aient d’autre choix que l’intégrer à leurs programmes ou déclarer le combattre. Dans les deux cas, l’objectif de faire d’une revendication un thème de campagne possiblement exécutoire, après élection, sera atteint.

Le nôtre est de réhabiliter au plus tôt une industrie électronucléaire nationale dont l’avenir largement compromis par la loi
NOME et par le dispositif ARENH se confond avec celui d’EDF. L’article ci-dessous appelle donc tout ce que la communauté pro nucléaire compte de professionnels, de syndicats, d’associations et de sympathisants à se constituer d’urgence en collectif saisissant la cour de justice européenne d’une attaque du dispositif ARENH et du projet Hercule.

Sous l’égide de
Lionel Taccoen, je me suis appliqué à exposer les motifs les plus robustes de la démarche et à en formuler le libellé suggéré par le numéro de novembre 2020 de la Lettre Géopolitique de l’électricité, de sorte à en garantir la recevabilité juridique. Cette communauté n’a donc ni excuse à se dérober, ni le droit moral de gaspiller les chances de succès bien réelles d’une telle...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter