Menu
Région
Chroniques champêtres
Réclames Abonnés

CHRONIQUE. Tout au long de l'été, notre camarade Jean-Paul Pelras nous incite, avec ces chroniques champêtres, à nous replonger dans ce flot de souvenirs qui font notre identité collective. Aujourd'hui, ces vieux murs, peints aux couleurs de marques parfois tombées dans l'oubli...

Réclames
Publié le 19 juillet 2021

Les publicités murales, ou du moins ce qu’il en reste, évoquent à elles seules, allez donc savoir pourquoi, les repas de communion, de baptême, de fiançailles et toutes ces célébrations endimanchées où nous nous rendions, en culotte courte, une fois l’an pour partager en famille le gigot aux morilles ou la langouste à l’américaine.

Il s’agissait bien souvent de visuels vantant les mérites d’un apéritif. Tout comme, au hasard de nos départementales, trônent encore quelques slogans au message court et direct qui nous rappellent bon nombre de marques oubliées faisant référence à un lubrifiant, à un produit d’entretien ou à une eau minérale.

Subsistent ainsi quelques Cinzano, Jambon Olida, Byrrh, Suze, Salers, O Cedar, Kléber Colombes, Singer, ...

commentaireCommenter