Menu
revue
Education
La mise à mort technocratique de l’enseignement Abonnés

Le fiasco de l’Éducation nationale n’est malheureusement plus à démontrer : le système éducatif français régresse dans tous les classements internationaux et le corps enseignant n’en finit plus de faire entendre son malaise, entre désir de sauver ce qui peut l’être et résignation désespérée. Ce déclin tragique s’explique en partie par le poids grandissant de l’administration : un nouvel esprit managérial s’est imposé dans le système, transformant les professeurs en prestataires de services et les élèves en simples clients. Les hauts fonctionnaires français, quels que soient les ministres successifs, sont ainsi parvenus à imposer leur vision du monde, qui est aussi celle des grandes instances de l’Union européenne.

La mise à mort technocratique de l’enseignement


En août 2019, lors du sommet du G7 à Biarritz, au sujet de sa politique étrangère, Emmanuel Macron a évoqué à plusieurs reprises l’entrave que constituait, à ses yeux l’« État profond », à savoir l’administration française. Pour la première fois, un Président français en exercice utilisait cette expression pour décrire les blocages des technocrates de la haute administration et par capillarité ceux des fonctionnaires de la petite administration, exécutants d’ordres émis par leur hiérarchie. À en croire l’actuel chef de l’État, tous seraient peu enclins à s’exécuter promptement quand le politique exige des changements rapides ou une réactivité alignée sur le temps réel et non sur celui, irréel, de notre bonne vieille bureaucratie. On le sait...

0 commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'art de la conversation
L'art de la conversation Abonnés

S’il y a bien une activité sociale qui fut portée au pinacle dans l’histoire française, c’est la conversation. Chez nous, à partir du XVIIe siècle, elle désigne la qualité de tout homme bien né, capable de parler avec grâce, finesse et amabilité. En toute chose, le Français aime séduire. Ce qui paraît de prime abord superficiel est amené dans notre tradition nationale jusqu’à un point de perfection qui en fait un authentique patrimoine culturel. La langue n’est plus alors un vulgaire outil destiné à la communication, elle devient une manière d’être.

commentaire
La France, plaisir du sens, plaisir des sens
La France, plaisir du sens, plaisir des sens Abonnés

Comment définir le génie français ? Qu’est-ce qui donne à la France cette singularité grâce à laquelle sa culture ne peut être confondue avec aucune autre ? Peut-être le goût de l’incarnation, et ainsi l’amour des sens en tant qu’ils définissent concrètement le sens de ce que nous faisons. Même dans sa philosophie, sa peinture ou sa musique, notre pays n’a jamais renoncé aux plaisirs ni ne s’est laissé écraser par les concepts abstraits. Sa civilisation est d’abord un art de vivre.

commentaire
Ces femmes françaises qui ont marqué leur siècle
Ces femmes françaises qui ont marqué leur siècle Abonnés

L’histoire de France ne s’écrit pas qu’au masculin car notre passé national a aussi été façonné par d’innombrables femmes d’exception, dont le courage a illuminé le pays, avant qu’un voile d’ingratitude ne vienne, trop souvent, rejeter leur souvenir dans l’oubli. Ces quelques portraits tentent, à leur manière, de réparer les injustices de notre mémoire officielle.

commentaire