Menu
revue
Education
La mise à mort technocratique de l’enseignement Abonnés

Le fiasco de l’Éducation nationale n’est malheureusement plus à démontrer : le système éducatif français régresse dans tous les classements internationaux et le corps enseignant n’en finit plus de faire entendre son malaise, entre désir de sauver ce qui peut l’être et résignation désespérée. Ce déclin tragique s’explique en partie par le poids grandissant de l’administration : un nouvel esprit managérial s’est imposé dans le système, transformant les professeurs en prestataires de services et les élèves en simples clients. Les hauts fonctionnaires français, quels que soient les ministres successifs, sont ainsi parvenus à imposer leur vision du monde, qui est aussi celle des grandes instances de l’Union européenne.

La mise à mort technocratique de l’enseignement


En août 2019, lors du sommet du G7 à Biarritz, au sujet de sa politique étrangère, Emmanuel Macron a évoqué à plusieurs reprises l’entrave que constituait, à ses yeux l’« État profond », à savoir l’administration française. Pour la première fois, un Président français en exercice utilisait cette expression pour décrire les blocages des technocrates de la haute administration et par capillarité ceux des fonctionnaires de la petite administration, exécutants d’ordres émis par leur hiérarchie. À en croire l’actuel chef de l’État, tous seraient peu enclins à s’exécuter promptement quand le politique exige des changements rapides ou une réactivité alignée sur le temps réel et non sur celui, irréel, de notre bonne vieille bureaucratie. On le sait...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Théorie du bourreau
Théorie du bourreau Gratuit

La dynamique n'est pas bonne : le fort se passe très bien de justice, et le juste renonce à la force. Devant cet inquiétant constat, Michel Onfray, co-fondateur de Front Populaire, présente quelques pistes de réflexion philosophiques pour rendre au peuple les clefs de sa propre défense. Pas de survie sans souveraineté. 

commentaire
Chine : La société du troisième oeil
Chine : La société du troisième oeil Abonnés

En Chine, un système d’espionnage à grande échelle a été mis en place grâce aux nouvelles technologies numériques et au prétexte de rendre la société plus juste et plus sûre. Des méthodes liberticides qui frappent à nos portes et montrent que les limites éthiques de l’intelligence artificielle ont d’ores et déjà été atteintes.

commentaire
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ?
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ? Abonnés

Signée en avril dernier par des milliers de militaires à la retraite, une tribune s’inquiète d’un risque en France de guerre civile, au cours de laquelle l'armée serait conduite à intervenir. Nous avons proposé à son rédacteur de débattre avec le président du mouvement République souveraine.

commentaire