Menu
revue
Notre langue contre la pensée unique

Le français fut jadis la langue la plus prestigieuse du monde occidental, avant d’être progressivement supplanté par l’anglais qui tend aujourd’hui à s’imposer comme un mode de communication international quasi hégémonique. La diversité des langues représente pourtant un enjeu crucial, car elle garantit aussi la diversité des modes de pensée. La promotion de notre langue nationale joue dès lors un rôle décisif dans la pérennité de notre culture, tout comme la promotion des langues régionales garantit à nos provinces la préservation de leur caractère et de leurs spécificités.

Notre langue contre la pensée unique


F.P. :

Il fut un temps où, comme le rappelait votre collègue du Collège de France récemment disparu Marc Fumaroli, « l’Europe parlait français ». Le français était la langue de la diplomatie et jouait un grand rôle au niveau international, un rôle comparable à celui de l’anglais aujourd’hui. Dans quelles circonstances historiques le français est-il devenu une langue dominante et pourquoi a-t-il ensuite perdu de sa superbe ?

CLAUDE HAGÈGE :

Contrairement à ce que l’on entend souvent dire, ce ne sont pas des traits internes propres au français qui ont fait de lui une langue dominante à l’âge classique, mais des circonstances politiques, économiques et sociales liées à une époque particulière de l’histoire. Déjà, du XIIIe au XVe siècle, les conqu...

0 commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'art de la conversation
L'art de la conversation

S’il y a bien une activité sociale qui fut portée au pinacle dans l’histoire française, c’est la conversation. Chez nous, à partir du XVIIe siècle, elle désigne la qualité de tout homme bien né, capable de parler avec grâce, finesse et amabilité. En toute chose, le Français aime séduire. Ce qui paraît de prime abord superficiel est amené dans notre tradition nationale jusqu’à un point de perfection qui en fait un authentique patrimoine culturel. La langue n’est plus alors un vulgaire outil destiné à la communication, elle devient une manière d’être.

commentaire
La France, plaisir du sens, plaisir des sens
La France, plaisir du sens, plaisir des sens

Comment définir le génie français ? Qu’est-ce qui donne à la France cette singularité grâce à laquelle sa culture ne peut être confondue avec aucune autre ? Peut-être le goût de l’incarnation, et ainsi l’amour des sens en tant qu’ils définissent concrètement le sens de ce que nous faisons. Même dans sa philosophie, sa peinture ou sa musique, notre pays n’a jamais renoncé aux plaisirs ni ne s’est laissé écraser par les concepts abstraits. Sa civilisation est d’abord un art de vivre.

commentaire
Ces femmes françaises qui ont marqué leur siècle
Ces femmes françaises qui ont marqué leur siècle

L’histoire de France ne s’écrit pas qu’au masculin car notre passé national a aussi été façonné par d’innombrables femmes d’exception, dont le courage a illuminé le pays, avant qu’un voile d’ingratitude ne vienne, trop souvent, rejeter leur souvenir dans l’oubli. Ces quelques portraits tentent, à leur manière, de réparer les injustices de notre mémoire officielle.

commentaire