Menu
revue
"En matière de bien-être animal, le bilan de Macron est plus que minable" Abonnés

Que serait la cause animale sans Brigitte Bardot ? Il lui manquerait la colère, les indignations bardotesques. Depuis près d’un demi-siècle que B.B. tempête, dénonce et mène son combat en faveur des bêtes, elle a remporté plusieurs batailles et gagné ses galons de généralissime des écologistes antispécistes.

"En matière de bien-être animal, le bilan de Macron est plus que minable"

Les armistices, très peu pour Brigitte Bardot. La mitraille des lobbys de la chasse ou de la viande ne fait même pas peur à la star de Babette s’en va-t-en guerre. Elle est tous les jours sur le front pour repousser leurs assauts. Avec ses 75 000 donateurs par an, sa très active fondation Brigitte Bardot est ainsi devenue, avec L214 et l’OABA (Œuvre d'assistance aux bêtes d'abattoirs), l’un des principaux acteurs du combat pour le bien-être animal.

B.B. eut la révélation en 1973. Lors du tournage d’un film dont la postérité a oublié le nom, elle apprit qu’une chèvre qui faisait de la figuration devait finir en méchoui après le clap de fin. Elle acheta la bête à sa propriétaire, l’emmena dormir avec elle dans sa chambre d’hôtel, tira un trait...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Théorie du bourreau
Théorie du bourreau Gratuit

La dynamique n'est pas bonne : le fort se passe très bien de justice, et le juste renonce à la force. Devant cet inquiétant constat, Michel Onfray, co-fondateur de Front Populaire, présente quelques pistes de réflexion philosophiques pour rendre au peuple les clefs de sa propre défense. Pas de survie sans souveraineté. 

commentaire
Chine : La société du troisième oeil
Chine : La société du troisième oeil Abonnés

En Chine, un système d’espionnage à grande échelle a été mis en place grâce aux nouvelles technologies numériques et au prétexte de rendre la société plus juste et plus sûre. Des méthodes liberticides qui frappent à nos portes et montrent que les limites éthiques de l’intelligence artificielle ont d’ores et déjà été atteintes.

commentaire
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ?
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ? Abonnés

Signée en avril dernier par des milliers de militaires à la retraite, une tribune s’inquiète d’un risque en France de guerre civile, au cours de laquelle l'armée serait conduite à intervenir. Nous avons proposé à son rédacteur de débattre avec le président du mouvement République souveraine.

commentaire