revue
Politique
Vladimir Poutine est-il de droite ou de gauche ? Abonnés

Fin connaisseur du monde russe, Jacques Sapir identifie plusieurs périodes dans le règne du maître du Kremlin, dont il n’hésite pas à reconnaître une certaine ressemblance avec le général de Gaulle, mais aussi quelques manquements en matière démocratique.

Vladimir Poutine est-il de droite ou de gauche ?


À la fin des années 1980, il était d’usage en Union soviétique de considérer qu’on était « de droite » quand on défendait le système soviétique, et inversement « de gauche » quand on aspirait à son effondrement1. Quarante ans plus tard, on aurait tort de réduire la cartographie politique russe à ce simple clivage. Car entre-temps, bon nombre de ceux qui participèrent à la destruction de l’URSS, tels que Iegor Gaïdar (qui fut Premier ministre en 1992 de la toute jeune Fédération de Russie) ou Anatoli Tchoubaïs (vice-Premier ministre entre 1997 et 1998) ont montré qu’ils n’avaient aucun goût pour la démocratie et n’étaient certainement pas des hommes de gauche.

En 1993, on les vit en effet dissoudre le parlement de Russie (qui avait pourtant...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Pour éviter le Munich civilisationnel
Pour éviter le Munich civilisationnel Abonnés

Le drame qui continue de se jouer dans le Caucase et qui voit l'Arménie, bastion chrétien en terre d'Islam, prise en tenaille par l'alliance turco-azérie augure du drame civilisationnel qui attend la France si rien n'est fait. L'édito de Stéphane Simon.

commentaire