opinionsÉconomie

Augmenter les salaires ? Puisqu’on vous dit que ce n’est pas possible ! (suite)

26/07/2020

Hier, dans un premier article, Étienne Thomas nous exposait son idée d’augmentation radicale et généralisée des salaires. Il poursuit et termine aujourd’hui avec la partie « financement » du projet.

Augmenter les salaires ? Puisqu’on vous dit que ce n’est pas possible ! (suite)

Pour réaliser le projet d’augmentation exposé dans un précédent il faut amorcer un cercle vertueux.

D’abord pendant 3 ans nous pouvons parier sur de nombreux emplois créés, moins de chômeurs, plus de cotisants, ainsi l’ensemble du coût social diminue et l’ensemble des rentrées fiscales augmente.

Ensuite Nous assisterons à la Diminution progressive et naturelle de certaines prestations sociales. Si chaque français est payé à la hauteur de ses efforts, il pourra vivre dignement sans avoir besoin d’être assisté.

Il serait bon de réorganiser la fonction publique : vaste projet ! Mais avec une carotte à 1000 € tous les mois, cela donne de bonnes marges de manœuvre.

Par ailleurs il serait bon de consommer français ! Il faut que cet argent supplémentaire s’échange le plus localement possible pour créer de nouveaux emplois en France, dans votre commune, dans votre quartier. Arrêtons cette folie d’acheter à l’étranger. Remettons nous à fabriquer français pour que l’on puisse acheter français.

Consommer français et consommer mieux : 3 ans pour enclencher un basculement écologique. 3 ans pour prendre soin de sa santé et de notre planète… Montrons l’exemple. Il faut privilégier les services plutôt que les objets. Réparer plutôt que racheter (punir sévèrement l’obsolescence programmée), manger mieux, moins gras, moins sucré,…
En deux mots : Soyons responsables.

Une question se pose : la 4ème année et après ? Que se passe-t-il ?

Il y aura une baisse de 10% des primes tous les mois… accompagnée de baisses de charges et cotisations induites. A la fin de l’année, il faudrait que ces baisses permettent aux entreprises de reverser à leurs salariés au minimum une moyenne de 300 € par personne. Ceci en gardant le même principe de répartition des primes. Il n’y aura donc plus 6000 € pour 10 salariés mais 3000 € minimum....

Contenu disponible gratuitement

84 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi