politiqueGAFAM

Amazon ou l’écologie ? La Macronie a choisi

25/06/2021

ARTICLE. La majorité LREM vient d’accorder une faveur à Amazon. La loi climat prévoit la limitation de l’artificialisation des sols à 10 000 mètres carrés, mais la contrainte ne concernera pas les sites de vente en ligne. Un manque de cohérence et un cadeau considérable à une entreprise au chiffre d’affaires déjà dantesque.

Amazon ou l’écologie ? La Macronie a choisi

NB  : Il est urgent que le souverainisme se réapproprie la question de  l’écologie, trop longtemps abandonnée aux idéologues. Retrouvez nos  analyses, nos diagnostics et nos prescriptions dans notre nouveau numéro Front Populaire n° 5 : Écologies, les leurs et la nôtre.

Les députés de la « Macronie » vendus au géant Amazon ? C’est en tout cas le débat que pose la lecture de l’article publié par Challenge le 22 juin. L’hebdomadaire s’interroge sur la volonté pressante de la majorité à vouloir exonérer l’entreprise de Jeff Bezos des futures contraintes votées dans le cadre de la loi climat. Les entrepôts des vendeurs en lignes comme Amazon ou bien encore Cdiscount ne seraient pas concernés par l’article 52, à savoir la limite d’artificialisation des sols à 10 000 mètres carrés. Une mesure combattue par l’ensemble des autres groupes de l’Assemblée, y compris même par une cinquantaine de députés LREM.

« Inscrire l’urgence climatique dans la Constitution : c’est un acte fort, nous y tenons ! » twittait le président du groupe La République En Marche à l’Assemblée nationale, Christophe Castaner le même jour. La Loi climat, censée être l’un des marqueurs forts du mandat présidentiel, est survendue par la « Macronie » depuis plusieurs mois. Mais alors, comment expliquer ce volontarisme militant et surtout cette concession faite au géant américain ?

Le gouvernement enterre un rapport défavorable

Challenge évoque le puissant lobbying effectué par Amazon sur les députés LREM. Or, on le sait, ces derniers sont particulièrement sensibles à ces groupes d’influences. Dans cette même loi climat, les députés de la majorité ont par exemple voté la taxation des Smartphones reconditionnés. Une mesure pourtant particulièrement contre-productive d’un point de vue écologique. En soi, les députés ne font que suivre les directives gouvernementales.

Or le gouvernement s’est évertué à enterrer...

Contenu disponible gratuitement

52 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi