politiqueSéparatisme

Logement : Communautarisme ? Sécurité ? Pas un sujet pour la ministre du logement

08/12/2020

ARTICLE. Emmanuelle Wargon ministre déléguée chargée du Logement s’est fendue d’une tribune publiée par le JDD. Une tribune qui constate la remise en cause du “vivre-ensemble” dans certains quartiers. Sans jamais mentionner la sécurité et le communautarisme

Logement : Communautarisme ? Sécurité ? Pas un sujet pour la ministre du logement

Il aura fallu les Gilets jaunes ainsi que la crise de la COVID, pour qu’Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du Logement, et Territoires de progrès (parti d’élus affiliés à LREM), prennent conscience de l’extrême précarité dans laquelle sont tombés les habitants de certaines banlieues (ne cherchez pas les habitants des campagnes, pourtant guères mieux lotis, ils n’existent manifestement pas à leurs yeux). Dans une tribune publiée par le JDD le 5 décembre ils expliquent avoir constaté que: “le confinement a aussi révélé des conditions de vie difficiles et douloureuses dans de nombreuses villes et banlieues”. Face à cette découverte inouïe, la tribune enchaîne sur l’éternel poncif, cher à Manuel Valls : “Pour déclencher un réveil républicain rapide de notre société, l'objectif est simple : il faut en finir avec les 'ghettos'”.

Vient alors le temps des propositions d’envergure : le texte, dans une audace sans précédent, a trouvé la solution : “Nous souhaitons d'abord recréer de la mixité dans le logement social”. Un projet bien ambitieux porté par des élus qui souhaitent que les logements de demains accueillent : ”à la fois des ménages dans le besoin et des travailleurs prioritaires de la nation, personnels hospitaliers, enseignants, policiers, caissières et éboueurs, commerçants du quartier”. Pour ce faire, vient alors la seule proposition concrète : “C'est pourquoi nous devons réviser les obligations des collectivités territoriales, dans le cadre de la loi (…) SRU, qui fixe les obligations des collectivités territoriales en matière de construction de logements sociaux jusqu'en 2025”

La loi SRU, et plus précisément son article 55, vise en effet à assurer une répartition équilibrée des logements sociaux sur le territoire, dans un objectif de mixité sociale. Les communes de plus de 15 000 habitants doivent disposer en leur sein de 20 à 25% de logements sociaux (en fonction de...

Contenu disponible gratuitement

62 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi