sociétéCoronavirus

Covid-19 : Pourquoi une telle soumission ?

07/09/2020

La crise sanitaire a révélé les failles d’une démocratie prompte à basculer dans la langue de bois, la soumission aux ordres, la chasse aux dissidents, et ce au nom d’un bien suprême faisant l’économie d’un débat. La science a servi d’alibi, a priori intouchable et au-dessus de tout soupçon.

Covid-19 : Pourquoi une telle soumission ?

De la crise sanitaire qui atteint aujourd’hui son septième mois, se dégage entre autres données d’analyse, celle de la relative passivité de la population qui semble s’être soumise sans trop rechigner aux mesures contraignantes imposées. On ne peut manquer de s’en étonner tant notre pays a toujours su montrer dans le passé son goût de la contestation et son penchant à manifester à la moindre occasion. Certes les conditions restrictives dans lesquelles a vécu la population durant cette période sont à même de rendre compte d’une forme de soumission installée à pas feutrés et qui a imprégné les comportements. Les sondages le disent : les Français en la matière restent consentants. Pourquoi jusqu’à maintenant n’a eu lieu le moindre sursaut ni ne s’est manifestée d’opposition clairement identifiable ? Il y a certes eu des voix isolées, finalement perdues dans le brouhaha général. Il est vrai que les médias ont été maitres du jeu, filtrant remarquablement les points de vue et laissant inentamée la position dominante, celle du pouvoir.

Revenons là-dessus. La crise a clairement démontré la capacité des chaines d’information à influer sur l’approche d’un évènement tel que celui-là et à en orienter la lecture au détriment de toute autre. Thème rabâché à l’envi sous différentes présentations, invitation de personnalités bien-pensantes à des tables-rondes consensuelles, et, pour bien marquer une soi-disant neutralité, parole laissée occasionnellement à un “dissident“, présenté comme tel et dont on a soin de mettre en exergue la marginalité. Jamais le rôle des médias comme messager de la parole gouvernementale n’est apparu avec autant de clarté. Tous les faux pas du pouvoir au début de la crise notamment et même par la suite sont demeurés à l’arrière-plan d’une présentation lisse de toute aspérité. Certes l’apparence est sauve derrière un concert de voix mimant des débats animés. Dans...

Contenu disponible gratuitement

77 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi