Menu
Europe
Diplomatie
Pour « apaiser la situation avec la Turquie », l’UE veut utiliser… Erasmus Abonnés

ARTICLE. Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a rendu lundi ses propositions dans un rapport sur la Turquie. Alors que les chefs d’États européens vont s’entretenir sur le sujet demain, la politique de la « carotte et du bâton » prônée par Borrell témoigne surtout de l’impuissance diplomatique de l’UE.

Pour « apaiser la situation avec la Turquie », l’UE veut utiliser… Erasmus

Après l’humiliation à Moscou, en février dernier, du « Haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité », Josep Borrell tente de se rattraper avec un rapport sur la Turquie qu’il souhaite équilibré – c’est-à-dire à la fois bienveillant et ferme. De ses propres mots, il s’agit de manier la « carotte et le bâton ».

Selon les informations d’Euractiv, le rapport indique que « Depuis décembre dernier, la Turquie affiche une attitude plus calme et se veut plus constructive sur de nombreux sujets, notamment ses relations bilatérales avec plusieurs États membres. Ces progrès sont positifs et bienvenus ». En effet, depuis fin janvier, Erdogan a changé de ton et a repris les discussions avec son homologue grec. L...

commentaireCommenter