Nation
Islamo-gauchisme
David Guiraud et l'islam intégriste : avoir un bon copain Abonnés

OPINION. David Guiraud, responsable "jeunesse" de LFI et grand écumeur des plateaux télé, a de nouveau fait parler de lui ces derniers jours... Entre racolage sociétal et petit cours de droit islamique, retour sur un cas d'école d'islamogauchisme avec Régis de Castelnau.

David Guiraud et l'islam intégriste : avoir un bon copain


Jean-Luc Mélenchon avait fait une très belle campagne républicaine et populaire en 2017. Qui l’avait finalement amené pas très loin du deuxième tour. Malheureusement, cette ligne a été abandonnée par la France Insoumise au profit d’une orientation terranoviste de gauchisme sociétal. Dommage.

David Guiraud, si l’on comprend bien, est responsable des « jeunes » au sein de LFI. À ce titre, il parcourt les plateaux où on l’entend désormais régulièrement aboyer. Il y déploie une confiance en lui que les puristes pourraient qualifier de prétention, voire d’arrogance, mais que l’on va charitablement mettre sur le compte de la fougue de la jeunesse. Il a récemment agoni d’injures le pourtant fort civil Ivan Rioufol à propos de la participation de son organisation, le 10 novembre 2019, à la fameuse manifestation organisée par le CCIF aujourd’hui dissous. L’éditorialiste du Figaro fut copieusement et bruyamment traité « d’hypocrite ».

Juste après le débat entre Jean-Luc Mélenchon et Éric Zemmour, notre David Guiraud est intervenu sur le plateau de CNews. Ce représentant d’un parti laïque, qui n’avait semble-t-il pas mieux à dire, a fait étalage de son érudition religieuse et s’est lancé dans une exégèse impressionnante sur les différents courants de l’islam. Il semble bien qu’il se soit planté. En confondant, mon Dieu quelle horreur, malekisme et mu'tazilisme. Il s’est immédiatement fait rappeler à l’ordre sur les réseaux par un certain Qays Al-Hanbali, manifestement spécialiste du droit islamique, qui l’a contredit en précisant que : « les musulmans en France sont majoritairement sunnites et malikites dans le droit musulman ».


David Guiraud, vaillant et bruyant pourfendeur des hypocrites s’est alors prestement aplati en commençant sa réponse par : « Oula oui, c’est une vraie stupidité de ma part, j’ai confondu avec le malekisme pour le Mu’tazilisme ».


Déjà, s’auto-flageller de cette façon, ce n’est pas terrible, mais qui est cet interlocuteur devant lequel Guiraud juge nécessaire de faire carpette ?

Un Monsieur, fin juriste, qui affirme publiquement : « l’esclavage n’est pas aboli en islam, si dans l’avenir nous retrouvions un pouvoir islamique puissant inch’allah, durant les batailles, les captifs de guerre pourraient être asservis en esclavage. » Ah bon ? Voilà une perspective réjouissante.


Un Monsieur, modèle de tolérance, qui affiche tranquillement et toujours publiquement son homophobie : « je ne suis pas homophobe mais anti-homosexualité… ». C’est vrai, ce n’est pas pareil. Même si Christine Boutin s’est fait taper sur les doigts pour moins que ça…


Un Monsieur qui nous précise ensuite ce qu’il entend par anti-homosexualité : « la majorité des juristes considère que l’homosexualité doit recevoir un châtiment plus sévère que celui que commet la fornication, et dans tous les cas la peine de mort lui sera appliquée… » Juridiquement irréfutable en effet.

Espérons que lorsque David Guiraud a traité Ivan Rioufol « d’hypocrite », ce n’était pas par référence au sens qu’a ce mot dans le Coran (sourate 23), qui réserve un sort peu enviable à ceux ainsi qualifiés.

Redevenons sérieux. À l’évidence, David Giraud n’est pas favorable au rétablissement de l’esclavage et à la peine de mort pour les homosexuels. Ce serait le diffamer que de le prétendre.

Mais on dirait bien qu’à force de se contorsionner pour racoler des voix, il a fini par se retrouver en bien mauvaise compagnie.

Publié le 29 septembre 2021
commentaireCommenter

Nation

Europe