Menu
revue
Justice
Jurisprudence : du droit de l'immigration au droit à l'immigration Abonnés

S’il existe un droit de l’immigration, que les tribunaux sont chargés d’interpréter, l’intervention continue du juge administratif depuis une trentaine d’années a abouti à la création d’un droit à l’immigration. Un phénomène à rebours de la volonté du Parlement français souverain, et qui s'explique moins par les textes internationaux que par les décisions judiciaires du Conseil d’État.

Jurisprudence : du droit de l'immigration au droit à l'immigration

En cette période de pandémie, alors qu'on le voit justifier tant de mesures liberticides, on peut légitimement se demander si le droit à l'immigration est conçu par ses promoteurs comme devant primer sur celui de la santé, de l’économie et de la protection des libertés publiques. Par une ordonnance du 21 janvier dernier, le Conseil d’État vient de répondre résolument oui à cette question. En effet, il a suspendu l’application d’un décret qui interrompait la délivrance des visas de regroupement familial. Le principal danger qu’entendait prévenir ce texte était l’apparition de nouveaux variants plus dangereux que le virus initial, potentiellement portés par les demandeurs de visa.

Peu importe ce danger, estime donc le Conseil d’État, pour qui...

0 commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Rehabiliter l'assimilation
Rehabiliter l'assimilation Abonnés

Dans son dernier essai, Le Rêve de l'assimilation – De la Grèce antique à nos jours, Raphaël Doan, jeune prodige de la politique, se penche sur la conception de l'assimilation au sein de six civilisations distinctes : la Grèce antique, l'Empire romain, le monde arabe médiéval, la France d'avant la décolonisation, le Japon colonial et les États-Unis. Un panorama percutant et érudit, dont chaque page nous renvoie aux problèmes qui agitent la société française contemporaine.

commentaire
Que faire pour une France souveraine en matière d'immigration
Que faire pour une France souveraine en matière d'immigration Abonnés

En matière d’immigration, il n’existe hélas pas de chemin strictement vertueux, magique, qui ne léserait personne. Armés de ce constat, il faut tenter de répondre de la manière la plus raisonnable et décente aux différents volets du problème, guidés par le souci d’efficacité et l’intérêt général. Le président du mouvement République souveraine résume ici ses propositions.

commentaire
L'immigrationnisme, une ruse de la raison européenne
L'immigrationnisme, une ruse de la raison européenne Abonnés

Du point de vue des élites européennes, l’immigration incontrôlée représente une aubaine permettant d’affaiblir le sentiment national au sein des États et de fluidifier le marché du travail. Seulement, comment faire passer la pilule ? Comment interdire toute objection ? Par l'argument éthique, pardi ! Sachant que l'effet devient imparable dès lors que l'on agite l'épouvantail hitlérien et le croque-mitaine colonial.

commentaire