Open Society FoundationsGeorge SorosFPContenu payant

Alexander Soros déterminé à marcher sur les traces du père

ARTICLE. Le milliardaire George Soros a cédé son empire à son fils Alexander. Dans un entretien au Wall Street Journal, celui-ci se dit préoccupé par le possible retour de Donald Trump à la Maison Blanche en 2024 et souhaite accélérer les dons pour soutenir les minorités et le parti démocrate. Un coup de jeune pour le progressisme mondialisé ?

/2023/06/alexander-george-soros


L’évocation même de son nom peut vous valoir d’être taxé d’antisémite. L'investisseur et philanthrope George Soros, à la tête de l’immense réseau de fondations Open Society Foundations (OSF), a décidé de laisser la main à son jeune fils Alexander, 37 ans. Farouchement anticommuniste avant l’effondrement de l’URSS, pointé du doigt par la suite pour ses prises de position profondément anti-nationalistes, George Soros n’a jamais caché mener un combat contre les États-nations. Prônant à tout bout de champ la « société ouverte », il a trouvé sur son chemin plusieurs ennemis : la Hongrie de Viktor Orbán (le pays d'origine du milliardaire),...