Analyses
Macronie
Vous avez dit « Renaissance » ? Abonnés

OPINION. À part le nom, il y a peu de points communs entre la nouvelle dénomination de La République en marche et la glorieuse période historique que fut la « Renaissance ».

Vous avez dit « Renaissance » ?


Le président Macron a choisi de baptiser son nouvel appareil politique « Renaissance », probablement pour nous annoncer un grand nouveau souffle pour ce second quinquennat sous sa grandeur élyséenne. Je ne sais pas si sa formation de banquier l’a rendu coutumier de la lecture des livres d’histoire, mais il fait référence par cette appellation à une grande période de l’histoire de France ! Qu’il me soit permis de m’interroger sur sa capacité à faire perdurer de manière contemporaine, les principes qui furent ceux de cette période flamboyante de notre pays. Cette période entre le XIVe et le XVe siècle est une période de flamboyance à la fois de l’histoire, de la culture, comme des arts. Pour le moment, on ne voit flamber que les voitures et les poubelles, et ce dès les premiers jours de sa réélection, dans les manifestations, comme dans la multitude des quartiers, qui continuent à renforcer une solide sécession avec la République.

Quant au renouveau artistique, il va falloir une autre ministre de la Culture que celle dont on se demanda où elle était durant cinq ans ! Mais aussi s’interroger dans le grand magma de la bien-pensance et de la morale en politique qui aboya sur ordre durant cette élection, sur qui va, depuis les graffeurs salisseurs de murs, en passant par les chanteurs et chanteuses sans voix ni texte, et jusqu’aux rappeurs au français très approximatif et acteurs de films subventionnés par l’argent du contribuable, sur cette question : d’où pourrait venir une nouvelle flamboyance de la culture française ?

Ensuite, dans cette période où le pouvoir lui-même a donné son support à la voie de la repentance historique, et n’a pas su dire stop à la tendance woke qui renie tout passé au nom du grand progressisme multiculturel, comment être digne de...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter