Nation
Économie
Salaires : décrochage vertigineux au premier trimestre 2022 Abonnés

ARTICLE. Les salaires du secteur privé décrochent au premier trimestre 2022, alerte la DARES, dépendante du ministère du Travail. Une situation qui n’est pas partie pour s’améliorer.

Salaires : décrochage vertigineux au premier trimestre 2022


Les salaires s’effondreront-ils en 2022 ? Nous n’en sommes (heureusement) pas encore là. Mais la dynamique actuelle a tout de même de quoi inquiéter. Dans une étude publiée le 13 mai, la direction de l’Animation de la recherche, des Études et des Statistiques (Dares) tire la sonnette d’alarme. Les salaires, s’ils continuent de progresser en 2022, ne le font pas suffisamment pour amortir l’inflation et pour maintenir le pouvoir d’achat des salaires. Cette étude, aux premiers résultats provisoires, ne se préoccupe que du premier trimestre 2022. L’inflation ayant depuis continué à progresser, cette baisse de niveau du revenu devrait s’aggraver… sauf à ce que les entreprises réagissent.

En tout cas, il ne faudra pas compter sur le Medef pour faire pleuvoir l’argent. « La loi du marché, la loi de l’offre et la demande, est plutôt en faveur des salariés aujourd’hui (…) elles (les augmentations, ndlr) sont significatives, au-dessus de l’inflation, et dans presque tous les secteurs », expliquait Geoffroy Roux de Bézieux, patron du Medef, le 11 février sur Europe 1. Il n’épiloguera pas. Pourtant, force est de constater que d’après la Dares, la réalité est loin d’être aussi radieuse.

Concrètement, l’indice du salaire mensuel de base (SMB) des salariés aurait progressé de 1,1 % au premier trimestre 2022. Sur un an glissant, cet indice aurait évolué de 2,3 %. Quant aux plus bas salaires du secteur privé, l’indice du salaire horaire de base des ouvriers et des employés (SHBOE) aurait augmenté de 1,2 % au premier trimestre, et de 2,5 % sur un an. Les salaires ont donc progressé nettement en un an. Mais alors, où est le problème ?

Le temps venu du ruissellement ?

Depuis la fin du pic de la crise sanitaire initiée en 2020, l’inflation a connu une forte progression. D’après l’Insee en mars...

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter