Analyses
Emmanuel Macron
Macron et la revanche du vide autour de lui Abonnés

OPINION. Dans un contexte d’abstention record de 52,49 %, seul un quart des suffrages exprimés (soit 12,23 % des inscrits) se sont ralliés au chef de l’État : presque neuf Français sur dix l’ont rejeté. Paradoxalement, c’est le vide autour de lui qu’il a créé qui pourrait finalement l’empêcher de gouverner à sa guise.

Macron et la revanche du vide autour de lui


Nul doute que ses 58 % au deuxième tour du 24 avril ont dû lui monter à la tête. En retrait de huit points par comparaison au second tour de 2017, Emmanuel Macron a dû être soulagé, lui qui pouvait douter pendant un temps de sa réélection, empêtré dans sa gestion autoritaire de la crise sanitaire, avant que l’Ukraine vienne lui sauver la mise in extremis. Et ce score de 58 % le laisse, de prime abord, comme un des présidents les mieux élus. Mais c’est un trompe-l’œil. D’une part en raison — déjà — de l’abstention et surtout...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter