Analyses
Une vie de rapace Abonnés

OPINION. Au contact contrasté furtif avec un oiseau sur le bord de la route, la vie apparaît aux yeux de l’auteur comme un combat de tous les instants, une lutte éternelle de la lumière sur la maladie et la mort.

Une vie de rapace


Après une journée de travail dans le froid, je rentre chez moi au volant de mon fourgon. Au loin décline déjà le terne soleil hivernal. La route est rectiligne, elle est encombrée d’une file de véhicules qui se suivent pour ramener chacun dans la chaleur du domicile familial. De part et d’autre de la route s’étalent les champs désertiques, un horizon de terres nues attendant patiemment le retour du printemps synonyme de semis. Il y a bien ici et là quelques arbres qui ont survécu à la folle entreprise d’exploitation...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter