Europe
Russie
Gaz : l’Allemagne sort le chéquier pour sauver Gazprom Germania Abonnés

ARTICLE. Sous la pression russe, le gouvernement allemand se voit contraint d’accorder un prêt d’une dizaine de milliards d’euros à Gazprom Germania, antenne allemande du géant russe des hydrocarbures, pour éviter la faillite de l’entreprise et sécuriser l’approvisionnement du gaz.

Gaz : l’Allemagne sort le chéquier pour sauver Gazprom Germania


L’Allemagne n’a pas fini de payer son pacte faustien avec le gaz et son allégeance énergétique à la Russie. Dans un communiqué publié mardi, le gouvernement fédéral allemand a annoncé que sa banque publique de développement KfW allait accorder un prêt d’un montant situé entre 9 et 10 milliards d’euros à Gazprom Germania, afin d’éviter sa faillite. Une nécessité vitale pour la chancellerie, car cette aide financière permettra à l’Allemagne de conserver un contrôle sur « cette partie de l’infrastructure énergétique critique » et empêcher « la sécurité énergétique d’être mise en danger ».

S’agit-il pour autant d’accorder un crédit de 10 milliards à la Russie ? En réalité, pas vraiment. Depuis avril, le gouvernement fédéral a confié le contrôle de la filiale allemande de l’entreprise publique russe Gazprom à son Agence fédérale des réseaux. Ce qui lui a également permis de s’assurer la gestion de ses filiales, dont le négociant en gaz Wingas, qui approvisionne notamment les services publics municipaux et les entreprises industrielles, mais également la société de stockage de gaz Astora, plus grande exploitatrice d’installations de stockage de gaz en Allemagne.

En guise de réplique, la Russie de Vladimir Poutine a imposé de nombreuses sanctions à Gazprom Germania ainsi qu’à presque toutes ses filiales en mai. Il a également interdit aux entreprises russes de faire affaire avec son ancienne émanation allemande ainsi que ses filiales. Prise à la gorge par sa dépendance à la Russie, confrontée à l’augmentation des prix du gaz sur le marché, Gazprom Germania était au bord de la faillite et le réseau allemand en danger. L’argent prêté par le gouvernement allemand sera consacré à sécuriser la trésorerie de l’entreprise ainsi qu’à l’achat de gaz de remplacement.

Gazprom Germania à un disc-jockey et vendeur de voitures moscovite

Dans son communiqué, le gouvernement jure que...

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Publié le 20 juin 2022
commentaireCommenter