Nation
Législatives
Élections législatives : le bloc maastrichtien est blessé mais pas vaincu Abonnés

ARTICLE. Si le revers de la majorité présidentielle aux législatives est indiscutable, le bloc maastrichtien n’a pas pour autant perdu toute son influence à l’Assemblée nationale. Sur les sujets liés à l’Europe, Emmanuel Macron pourrait compter sur d’autres partis européistes pour faire avancer son agenda.

Élections législatives : le bloc maastrichtien est blessé mais pas vaincu


Le bloc maastrichtien fait de la résistance. À peine les résultats du second tour des élections législatives tombés, les macronistes se sont empressés d’appeler à « composer » en vue de la prochaine législature. Loin d’obtenir la majorité absolue – fixée à 289 députés sur 577 –, Ensemble ! ne disposera « que » de 245 députés. Il faudra donc, pour Emmanuel Macron, mettre de côté l’outrecuidance et des ambitions d’hégémonie affichées maintes fois depuis son installation à l’Élysée en 2017. Mais les partis maastrichtiens continueront de dominer l’Assemblée nationale.

Les exigences de la « reparlementarisation »

Depuis 2002, les présidents successifs s’étaient habitués à avoir une confortable majorité. Les députés godillots n’avaient plus...

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Publié le 20 juin 2022
commentaireCommenter