Analyses
sémiologie
Le « Mal-lettre » : c'est la langue qu'on assassine ! Abonnés

OPINION. De plus en plus d'entreprises, firmes, marques, produits culturels se permettent de "déconstruire" la langue à des fins marketing. Un signe incontestable que notre civilisation avance à reculons, selon notre abonné.

Le « Mal-lettre » : c'est la langue qu'on assassine !


L'écriture est attaquée dans sa structure même. Nous avons tous déjà parlé de cette monstruosité qu'est l'écriture dite inclusive mais une autre menace, plus insidieuse, se dessine et touche en premier lieu les mots et les noms propres associés à la mode et aux marques de produits manufacturés. Je m'explique : la sémiologie – au sens où Roland Barthes la définissait comme une « science qui étudie la vie des signes au sein de la vie sociale » – nous apprend à détecter, notamment dans la mode vestimentaire, le reflet des nouvelles tendances sociologiques.

Ainsi, nous nous sommes aperçus – et ce n'est pas anecdotique –  que nombre de firmes de...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter

Europe