Menu
international
Turquie
Sainte-Sophie : Une décision irréversible

La décision prise par la Turquie de retirer le statut de musée à l’ex-basilique Sainte- Sophie, pour qu’elle redevienne une mosquée, fait beaucoup réagir dans le monde. Ankara de son côté argue de ses droits souverains.

Sainte-Sophie : Une décision irréversible
frontpopulaire.fr
Publié le 13 juillet 2020

Profitez de notre offre spéciale jusqu'au 31/07/2020

Un an d'abonnement 
papier + site 
54€ au lieu de 89€

soit une économie de 39%


Un article de l’AFP ; revient sur l’histoire et la transformation de Sainte-Sophie en mosquée, décidée par le président turc Recep Tayyip Erdogan, et validée par le Conseil d’Etat, qui lui a retiré le statut de musée.

Il rappelle notamment le contexte politique dans lequel s’inscrit une telle décision, qui couvait depuis longtemps. Le président chercherait « à rallier l'électorat conservateur sur fond de crise économique due à la pandémie de nouveau coronavirus » dans « un contexte régional difficile ».

L’article revient sur les nombreuses manifestations d’hostilité à cette décision allant de l’Eglise orthodoxe russe à la France en passant par la Grèce. A noter que la diplomatie russe a tenu, elle, à se montrer plus mesurée en affirmant qu’il s’agissait d’une « affaire intérieure » de la Turquie tout en soulignant « l’importance de ce site du point de vue de la culture et de la civilisation mondiales ».

De son côté, le président turc Recep Tayyip Erdogan a rejeté samedi les condamnations internationales arguant que cela relevait des "droits souverains" de son pays : "Ceux qui ne bronchent pas contre l'islamophobie dans leurs propres pays (...) attaquent la volonté de la Turquie d'user de ses droits souverains", a-t-il ainsi déclaré. Et de préciser : "Nous avons pris cette décision non pas par rapport à ce que les autres disent mais par rapport à nos droits, comme nous l'avons fait en Syrie, en Libye et ailleurs ».

0 commentaireCommenter