Menu
nation
Responsabilité
« Remettre la honte à sa juste place »

Nous devons refuser l’inversion des valeurs et « ne pas avoir honte de ne pas avoir honte » en remettant ce sentiment très en vogue à sa juste place.

 « Remettre la honte à sa juste place »

Le pédopsychiatre Maurice Berger revient, dans un article publié par Causeur sur le sentiment de honte auquel sont ces temps-ci enjoints les Français. Nous devrions avoir honte de notre police, de notre histoire et finalement de nous-mêmes...

Revenant sur la distinction entre sentiment de culpabilité et sentiment de honte, le médecin montre au contraire comment des délinquants rejettent systématiquement la responsabilité de leurs actes sur autrui — et comment les héritiers d’une culture judéo-chrétienne l’acceptent.

Pour remédier à cette situation, il est indispensable « de rétablir le lieu de la honte et de la remettre dans le camp de ceux qui font tout pour la projeter sur autrui ». Ce renversement « permettrait d’éprouver un sentiment de légitimité dont beaucoup de citoyens éprouvent le besoin qu’il soit reconnu », affirme Maurice Berger. Et de conclure qu’il s’agit là du « fondement incontournable de toute action politique efficace ».

0 commentaireCommenter