Analyses
Économie
La fin du cash ou le début de l'enfer Abonnés

Imaginons que, demain matin, le cash ne soit plus disponible, car interdit par l'Etat...

La fin du cash ou le début de l'enfer

Imaginons que, demain matin, le cash ne soit plus disponible, car interdit par l'Etat...

Comment allez-vous fonctionner ?

Vous allez aller au distributeur pour retirer du cash, mais il n'y a plus de distributeur, ou le distributeur ne fonctionne plus...vous allez à votre banque et vous demandez du cash, mais la banque n'a plus de cash...

Vous avez votre carte de crédit, donc vous allez payer votre journal à 2€ avec, chez le buraliste ou la maison de la presse. Puis vous allez boire un café à 1,80€ et vous payez avec la carte. Etc...

On est Jeudi, étant retraité, votre caisse de retraite vous demande une « preuve de vie » pour être sûre que vous n'êtes pas mort, depuis l'an dernier. Vous allez à la Mairie la faire remplir et valider. Rentré chez vous, vous allumez votre PC (encore faut-il en avoir un et savoir s'en servir), vous scannez votre preuve de vie et l'envoyez par email (encore faut-il avoir un scanner sur votre imprimante et un abonnement internet) chez Malakoff Humanis qui, habituellement, vous vire votre retraite sur votre compte bancaire.

Vous pensez alors que vous pouvez aller faire vos courses car votre compte doit avoir été réapprovisionné par Malakoff Humanis. Arrivé au Supermarché, vous faites vos courses et à la caisse vous payez avec votre carte. Mais là, oh surprise, vous n'avez pas été crédité ! Vous abandonnez votre caddy, et rentrez chez vous.

Vous cherchez le numéro de téléphone de Malakoff Humanis et vous les appelez. Mais malheureusement, c'est samedi, et personne ne vous répond. Vous envoyez un email, et vous recevez un email vous disant que le service clientèle a bien enregistré votre demande sans nom ni signature d'un interlocuteur en chair et en os ! Donc pas de courses jusqu'à Lundi pensez-vous. Mais Lundi, est un jour férié, donc pas de réponse avant Mardi.

Mardi vous rappelez Malakoff Humanis à 9H00, vous obtenez un interlocuteur qui ne vous donne que son prénom par peur d'être reconnu plus tard, mais vous demande votre nom, votre téléphone, votre email, votre numéro de S.S, puis consent à vous écouter. Vous lui demandez pourquoi votre compte n'a pas été crédité, car vous avez envoyé votre preuve de vie jeudi, par email, et lui expliquez que vous n'avez pas pu faire vos courses Samedi.

L'interlocuteur de Malakoff Humanis vous répond qu'il faut 12 jours pour créditer votre compte et qu'il ne peut rien y changer (ce n'est pas lui qui a décidé de cela). Il omet de vous dire que c'est 12 jours ouvrables...donc au mois de mai vous aurez peut-être 2 week-end soit 17 jours sans revenu pour simplement manger...car les samedis ne sont pas ouvrables...

Mais ces 17 jours pourquoi ? Simplement pour permettre à Malakoff Humanis de placer votre argent pendant 17 jours et de toucher les intérêts de ce placement. Certes, aujourd'hui les taux d'intérêt sont bas, mais la trésorerie avec du cash disponible pendant 17 jours, est un atout pour spéculer sur les marchés financiers...

Multiplier 17 jours x 1000€ x 15.000.000 de retraités = 2.550.000.000.000€ disponibles pour spéculer. (même si on ne prend que 5.000.000 de retraités x 1000 x17 = 85.000.000.000€!)

Mais Malakoff Humanis vous dit que la société est « à but non lucratif », oui, mais regardez quelles activités sont les siennes (assurances: 426000 entreprises clientes qui versent des cotisations, retraite complémentaires: 568000 entreprises qui versent des cotisations de retraites, prévoyance du secteur public et des collectivités, expertise: dans le secteur de l'énergie et de la transition écologique, secteur Automobile), et si on cherche un peu plus loin qui voit-on parmi ses clients: la Société Générale – plus grande banque française spécialiste de la spéculation ! Chiffre d'affaire 2018 annoncé 4,4 milliards € de Malakoff Humanis ...à but non lucratif ; disent-ils ! Vu les sommes considérables disponibles, il est évident qu'il y a une activité financière très importante dont rien ne transpire.

Donc, il faut mener une enquête approfondie...sur Malakoff-Humanis...

Mais revenons au cash indisponible: cet exemple simple vous montre ce qui vous attend, car tout retraité doit fournir « une preuve de vie annuelle ». Vous ne maîtrisez plus les choix de votre vie. Vous êtes à la merci de ceux qui vous paient, et de vos banquiers. Idem pour les salariés...

Voilà où mène la suppression du cash ou les cryptomonnaies !

commentaireCommenter