Menu
europe
Emploi
PSA réduit (un peu) son dumping social

Sommé par le gouvernement de revoir ses plans, le groupe automobile a revu à la baisse le nombre de travailleurs concernés.

PSA réduit (un peu) son dumping social
Publié le 16 juin 2020

Profitez de notre offre spéciale jusqu'au 31/07/2020

Un an d'abonnement 
papier + site 
54€ au lieu de 89€

soit une économie de 39%


La semaine dernière, le groupe automobile avait annoncé l’accueil, sur le site de l’usine d’Hordain dans le Nord, de 270 ouvriers polonais en provenance du site de Gliwice, où des véhicules Opel sont assemblés. Comme le rapporte La Croix, la direction du groupe avait justifié sa décision par le ralentissement que connait actuellement l’usine polonaise. 

Les syndicats se sont inquiétés que la venue de ces travailleurs se fasse au détriment des intérimaires locaux. Le gouvernement a alors demandé au groupe de faire appel en priorité à des ouvriers français. Ce lundi, PSA a annoncé avoir accepté de réduire le nombre d’ouvriers en provenance de Pologne, qui ne devrait s’élever, pour ce qui concerne l’usine d’Hordain, « qu’à » 124 personnes. 

La facilité avec laquelle le groupe avait acté la décision de faire venir des travailleurs interroge alors que la France redoute une vague de chômage dans les mois à venir. La « solidarité européenne » vantée par la direction pour justifier sa première décision semble se réduire surtout à une course au moins-disant social par-delà les frontières nationales. 

0 commentaireCommenter