Menu
region
Photoreportage
Vaucluse : le paysan philosophe Gratuit

Au pied du Ventoux, Pierre Marin perpétue le travail de la vigne… Nous l’avons accompagné pour les vendanges sur ses terres, au pays des dentelles de Montmirail. Photoreportage.

Pierre s’est installé en 1988, prenant la suite de son père et de son grand père. Dans les familles d’agriculteurs, souvent les fils continuent à développer le travail de leurs anciens, à travers plusieurs générations. Mais il a préféré soutenir une agriculture plus saine, c’est pourquoi en 2009, il s’est lancé dans l’agriculture bio : une reconversion venue naturellement par respect pour l’environnement et le consommateur qui allait acheter ses produits. Une quinzaine d’hectares à gérer composés de 10 hectares de vignes de cuve, 3 hectares de fruitiers, cerisiers abricotiers, et 2 hectares d’oliviers. ... Et plusieurs parcelles en jachère pour la biodiversité. C’est un homme sans complication, qui surprend par la clarté de son jugement, ses goûts simples, son sens pratique et surtout, cet amour de la nature. Ses amis le surnomment « le paysan philosophe qui cultive l’authentique »

Son épouse Véronique est elle aussi issue d’une famille de viticulteurs languedociens, autant du côté paternel que maternel. La viticulture pour ceux de la plaine et des coteaux de l’Hérault, et l’élevage des brebis pour le lait de Roquefort pour ceux du piedmont des Cévennes méridionales et du Larzac. Un BTS de tourisme hôtellerie en poche, ils décident de se lancer dans le tourisme vert en 1993. Le tourisme permet de subsister durant les années difficiles en agriculture, et de redonner vie à des bâtisses abandonnées et protéger le patrimoine familial datant du 16èmesiècle.

L’agritourisme est un très bon compromis. Après plusieurs mois de travaux dans les anciennes granges de cette ferme, il en est ressorti trois gîtes et trois chambres d’hôtes. Les touristes sont de plus en plus attirés par un environnement calme, une vie simple, un pour échapper à leur vie urbaine, à leur stress...

Bon sens terrien, en famille, Pierre et Véronique ont essayé de donner à leur trois enfants une ouverture sur le monde, de leur inculquer la tolérance en acceptant la différence des autres, le partage, l’effort et également le respect et l’amour de la nature.... Pouvoir s’extasier devant une petite chose toute simple, ne serait-ce que l’éclosion d’une fleur, la mue d’une cigale ou un joli coucher de soleil.

Copyright : Laurent Cangioni 

Exclusité Front Populaire

0 commentaireCommenter