Analyses
Accord libre-échange
Accord de libre-échange Asie-Pacifique : une victoire de Pékin ? Abonnés

ANALYSE. L’accord commercial signé récemment à Pékin démontre la place prépondérante de la Chine et des économies du Sud-Est asiatique suite à la crise sanitaire. Le ralliement de l’Australie ou de la Nouvelle-Zélande, pays ayant des relations difficiles avec la Chine mais qui n’ont guère eu le choix, à l’accord chinois doit nous servir de leçon.

Accord de libre-échange Asie-Pacifique : une victoire de Pékin ?

Le Regional Comprehensive Economic Partnership (ou RCEP), qui a été signé le 15 novembre à Pékin démontre la place désormais prépondérante prise par la Chine et les économies du Sud-Est asiatique à la suite de la crise sanitaire provoquée par la Covid-19. Cet accord est exemplaire. L’exemple du ralliement à l’accord chinois de l’Australie ou de la Nouvelle-Zélande - des pays ayant des relations difficiles avec la Chine mais qui n’ont guère eu le choix -, doit nous servir de leçon.

Cet accord, qui inclut des économies très différentes, que ce soit en niveau de développement ou en importance, couvre une zone stratégiquement capitale dans la croissance aujourd’hui. Le PIB des pays concernés représente 30% du PIB mondial, mais le poids de la Chine y est décisif.

Il inclut, comme on l’a dit, des pays qui sont opposés à la Chine. Ces pays ont pourtant accepté d’entrer dans un accord qui constitue un succès évident pour la politique de Pékin, surtout après que les Etats-Unis, et M. Donald Trump, ont fait capoter en 2017 le traité « transpacifique » ou TPP.

Graphique 1: Dépression économique et sévérité des mesures sanitaires

Source : FMI

On mesure, à ce traité, à quel point la Covid-19 est en train de changer le monde. On le voit quand on compare le recul des économies à la sévérité des mesures de confinement. Une première image se détache : globalement, l’Asie, dont les mesures de confinement ont beaucoup varié, a moins souffert que l’Europe, à l’exception de l’Inde, absente de l’accord, et des Philippines. Si, à Taiwan, les mesures prises ont été ainsi bien plus légères qu’en Europe et aux Etats-Unis, ces mesures sont relativement comparables en Corée, au Vietnam et à Hong-Kong, et elles ont été bien plus strictes en Chine.

C’est que, bien souvent,...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter