Menu
Analyses
Humeur
Incroyable mais vrai Abonnés

OPINION. Nous voici donc dans le « monde d’après » où la ministre de la culture ne trouve rien de mieux à faire que de la promotion pour sa « biographie ». L’humeur grinçante de Valéry Zeitoun.

Incroyable mais vrai

Incroyable mais vrai.

Nous voici donc dans le « monde d’après » où la ministre de la culture ne trouve rien de mieux à faire que de la promotion pour sa « biographie ».

A l’heure où la culture est considérée comme la dernière roue du carrosse de monsieur Macron c’est une confusion des genres pour le moins insultante.

« Nous sommes en guerre » a déclaré Jupiter à propos du covid…

Si nous sommes en guerre la place du ministre de la culture est à notre chevet, sûrement pas à assurer la promotion de son égocentrisme assumé.

« Imagine-t-on le général de Gaulle » faire la promotion d’un de ses bouquins en pleine guerre ?

Bachelot ne manque pas d’air mais bien de tact et de psychologie.

Après nous avoir laissés traiter de « non-essentiels » après avoir été incapable d’être à la hauteur des enjeux à venir elle se permet de piller sans vergogne la chanson française et Edith Piaf étant elle-même (ou son nègre car il y en a assurément un) incapable de trouver un titre décent.

« Ma vie en rose » ... Et mon ego multicolore.

N’est pas Malraux qui veut.

Pendant que « Madame promène son cul » sur les plateaux de télévision afin d’assurer la promo de ses mémoires, des milliers d’intermittents se demandent s’ils vont pouvoir bosser pour avoir leurs 507 heures avant le 30 Aout 2021.

Pendant que « madame promène son carrosse ministériel qu’elle veut bien nous faire facturer » de librairies en librairies afin d’assurer sa promo, les producteurs de spectacles et les artistes ne savent toujours pas quand les salles rouvriront.

Voyez comme elle déploie toutes ses plumes de paon avec son sourire faussement modeste de la politicienne carriériste, shootée à la lumière médiatique depuis 40 ans.

J’espère qu’elle précise bien qu’il faut boycotter Amazon si par miracle son « livre » intéressait 3 couillons…

« Non rien de rien non elle ne regrette rien ».

Pour ma part je regrette profondément d’avoir à respirer un ministre de la culture de ce niveau-là.

Nous sommes gouvernés par des dingos.

(Merci à Brel et à Fillon à qui j’ai emprunté des formules même si je n’aurais jamais pensé les mettre dans un même post!!)

#BachelotAuBoulot

commentaireCommenter