Menu
Nation
Sécurité
L' « atteinte à la sûreté de l’État » ou les prémices d'un Patriot Act à la française ? Abonnés

Le gouvernement élargit par décret le fichage pour "atteinte à la sûreté de l'État". Ainsi, les "opinions politiques", les "convictions philosophiques et religieuses" et "l'appartenance syndicale" pourront désormais être collectées dans des fichiers. Faut-il craindre pour nos libertés publiques ?

commentaireCommenter

Nation