Nation
Macronie
Macron, roi de la contorsion Abonnés

OPINION. Dans une interview accordée mardi à L’Express, le président de la République a tenté un numéro d’équilibriste dont il a le secret. Le numéro de trop pour Max-Erwann Gastineau. Billet d'humeur. 

Macron, roi de la contorsion

La reprise par le président de la République, lors d’un entretien accordé à L’Express, de la notion de « privilège blanc » (et oui, un petit blanc ne souffre pas de « discrimination » à l'embauche... il n'a qu'à traverser la rue, lui !) le discrédite définitivement !

Emmanuel Macron était le premier président post-attentat du Bataclan. Il était donc celui à qui revenait la lourde tâche de répondre au « pourquoi ? » et au « comment ? » Pourquoi en sommes-nous là ? Pourquoi des Français prennent les armes contre d'autres Français ? Comment faire en sorte que de tels drames ne se reproduisent plus ? Comment refaire l’unité dans un paysage national en cours de désagrégation ?

En 2017, nous n'avions aucune autre priorité que celle de répondre à ces questions. Nous n'en avions nulle autre, et pourtant... il aura fallu attendre 2020... trois ans ! Trois ans pour qu'Emmanuel Macron porte enfin son regard sur ce sujet...

(Parenthèse : combien de temps aurions-nous dû encore attendre si Samuel Paty n'avait été tué, pour désigner les relais associatifs de l'hydre islamiste ? Combien de temps aurions-nous dû encore attendre, si les conseillers du président n’avaient pas vu poindre à l'horizon un scénario à la Jospin - élimination dès le premier tour par absence de considération pour les enjeux « sécuritaires » ?)

Trois ans ! Il aura fallu attendre trois ans pour commencer à agir, nommer les choses... Trois ans ! Et encore... Savez-vous vraiment ce que veut vraiment l'exécutif ? Quelle vision domine le chef de l’État ?

Que de contorsions sémantiques depuis l'annonce du projet de loi contre le séparatisme ! Que de cuistrerie à chaque interview ! Que de dextérité il faut à un homme pour parvenir à placer dans le même entretien :...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter

Europe