Nation
Covid-19
Covid et vaccin : de l’utilité de savoir déchiffrer Abonnés

TEMOIGNAGE. Retour attendu du docteur Z.L. dans nos colonnes. Nouvelle immersion privilégiée au cœur d’un service public hospitalier en tension. Sans langue de bois comme à son habitude, il nous livre ses interrogations quant au rapport qu’entretiennent les autorités sanitaires avec les chiffres. De l’utilité de savoir poser une règle de trois.

Covid et vaccin : de l’utilité de savoir déchiffrer

« -Docteur, dois-je me faire vacciner contre le Covid ?

-Et bien, vous avez 76 ans, vous êtes atteint d’une maladie neurologique inflammatoire chronique et vous êtes diabétique. Alors, oui, faites-vous vacciner. »

Malgré les encouragements de la plupart de mes confrères, et le réconfort que procure à mon patient une réponse si tranchée, cette affirmation stéréotypée de bon élève ne me convient pas.

Toutes ces interrogations récurrentes à longueur de journée : « Docteur, ce vaccin est-il dangereux ? », « Est-ce qu’il marche à 100% ? »

Avant de s’interroger sur les indications, l’innocuité et l’efficacité du vaccin antiCovid, la première question je pense qui devrait être posée est : « Est-ce que cette vaccination a du sens ? »

Pour cela, il faudrait pouvoir estimer la « dangerosité » du Covid. Quelle est la mortalité du Covid ? Quelle est la proportion de formes graves dans la population française ?

Ces deux questions me taraudent.

Entre deux patients, j’envoie un mail au groupe EXPERT COVID de mon hôpital afin de connaitre le nombre de morts du Covid et le nombre de patients Covid hospitalisés depuis le début de la crise dans mon établissement. Ce sera peine perdue... pas de retour... Finalement, en insistant, je reçois un mail réponse d’une de mes collègues : au vu des données communiquées par notre direction hospitalière, il n’est pas possible d’en faire le calcul... Etrange...

Je suis médecin hospitalier et bien incapable de vous dire ce qu’il se passe au sein de mon propre établissement. Incroyable ! En y regardant de plus près, effectivement, les données quotidiennes transmises par ma direction sont opaques. Les chiffres Covid ne « collent » pas. D’un jour sur l’autre, certains comptabilisés dans le cumulatif n’apparaissent ni dans les patients testés Covid + (et juste de...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Publié le 30 janvier 2021
commentaireCommenter

Europe