Menu
Nation
Violences
Guerres des bandes en Essonne : ce tribalisme qui monte Abonnés

ARTICLE. La mort, en l’espace de 24h, de deux adolescents de 14 ans en Essonne, relance les interrogations sur le phénomène des guerres des bandes, composées d’ados de plus en plus jeunes. Une lutte à mort pour la conquête du territoire ?

Guerres des bandes en Essonne : ce tribalisme qui monte

D’abord, il y a eu cette adolescente de 14 ans, tuée à Saint-Chéron (Essonne), lundi. Vers 15h, à proximité de son collège, elle s’est interposée entre des jeunes de Dourdan et Saint-Chéron, acte qui lui a valu un coup de couteau fatal dans le ventre. Six personnes ont été interpellées, toutes mineures. Puis, il y a eu un adolescent, de 14 ans également, tué à Boussy-Saint-Antoine (Essonne) dans une rixe opposant « une quarantaine de jeunes » des quartiers Vieillet d'Épinay-sous-Sénart et des Cinéastes à Quincy-sous-Sénart. Le meurtrier, âgé de 15 ans, est en garde à vue, avec six autres agresseurs de 17 ans.

Ces drames prennent place dans un contexte plus global d’aggravation du phénomène des guerres des bandes. À Paris, en 2020, il y a eu...

commentaireCommenter