Menu
Nation
Prison
Prisons : Dupond-Moretti navigue entre idéologie et corporatisme Abonnés

ARTICLE. Le garde des Sceaux a annoncé hier, dans le cadre du projet de loi sur la réforme de la justice, la création d’un statut de « détenu travailleur » et la suppression des crédits de remise de peine. Les positions ambivalentes du ministre sont révélatrices du « en même temps » macronien.

Prisons : Dupond-Moretti navigue entre idéologie et corporatisme

Hier, à l’issue d’un reportage de la chaîne M6 sur les prisons françaises, le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti a annoncé vouloir, dans le cadre de son projet de loi « pour la confiance dans l’institution judiciaire », créer un statut de « détenu travailleur ». Selon lui, il s’agit de mettre en place « un contrat de travail » qui fera qu’« il n’y aura plus qu’un seul système de réduction de peines fondé sur l’effort (…) l’idée c’est pas de diminuer les réductions de peine [mais de privilégier ceux qui font les efforts] ».

Pour Éric Dupond-Moretti, il faut sensibiliser les détenus à « l’effort », au travail. Rassurons les prisonniers, l’avocat Dupond-Moretti a une définition très large et très inclusive de l’effort : « ça peut être apprendre...

commentaireCommenter