Menu
Région
Islamo-gauchisme
« Fatwa » à l’IEP de Grenoble : la défense pathétique des syndicats de gauche Abonnés

ARTICLE. L’UNEF tente de se défendre, après avoir livré en pâture à la vindicte populaire le nom de deux enseignants de l’IEP Grenoble. Dans un collage photographié, les deux professeurs sont accusés de fascisme mais aussi d’islamophobie. Cinq mois après l’assassinat de Samuel Paty…

« Fatwa » à l’IEP de Grenoble : la défense pathétique des syndicats de gauche

Ce dimanche, l’UNEF a tenté de désamorcer la bombe grenobloise. Le syndicat est critiqué de toute part pour avoir relayé, par le biais de l’UNEF Grenoble, une photo d'un collage à l'entrée de l'Institut d'Études Politiques (IEP) de Grenoble. Il taxait de "fascisme" et "d’islamophobie" deux professeurs, Kaus K. et Vincent T., de l’établissement. Pour se défendre, le syndicat étudiant a publié un communiqué ce week-end. Il y a fustigé la décision d’un des enseignants d’exclure de ses cours des membres de l’Union Syndicale. Mais conscients des remous qu’a provoqués la diffusion de ces photos, les auteurs concèdent que la communication “de la section locale de l’UNEF autour de ces comportements (ndlr : des deux professeurs) inacceptables était ...

commentaireCommenter