Menu
Nation
Vote
Le « jugement majoritaire » : un nouveau mode de scrutin à étudier ? Abonnés

DÉBAT. Alors que le groupe LR réfléchit à une méthode de départage dans le cadre de ses primaires, l’association « Mieux voter » milite pour l’adoption d’un mode de scrutin novateur : le « jugement majoritaire ». Un nouveau système à même de revitaliser la représentation politique ? Ou bien, au contraire, est-ce là une fausse refonte qui confortera le consensus plutôt que la volonté des citoyens ? C’est le débat de ce mercredi.

Le « jugement majoritaire » : un nouveau mode de scrutin à étudier ?

C’est un mode de scrutin qui pourrait relancer le débat de la méthode de sélection de nos représentants, notamment pour les élections présidentielles – suffrage parmi les plus importants de la Vème République –, mais qui nourrit de nombreuses frustrations. Le « jugement majoritaire », défendu par l’association loi 1901 "Mieux voter" est un mode de scrutin alternatif au scrutin à la majorité, peut-être responsable, en partie, de la crise de la représentation politique que nous traversons.

Inventé en 2002 par deux chercheurs mathématiciens et économistes français : Michel Balinski et Rida Laraki, le principe du jugement majoritaire repose sur une théorie mathématique explicitée dans leur ouvrage de janvier 2011 Majority Judgment : Measuring, ...

commentaireCommenter