Menu
international
Djihadisme
La France doit-elle rapatrier les femmes et enfants de djihadistes ? Abonnés

DÉBAT. Plusieurs avocats et universitaires demandent à la Cour pénale internationale d’ouvrir une enquête contre la France pour « crimes de guerre » car elle rapatrie « au cas par cas » les femmes et enfants de djihadistes. Obligation juridique, morale ou angélisme ? C’est le débat de ce dimanche.

La France doit-elle rapatrier les femmes et enfants de djihadistes ?
Publié le 4 avril 2021

Cela a commencé d’abord avec une pétition recueillant des milliers de signatures, puis avec une plainte des avocats Marie Dosé et Henri Leclerc devant le comité contre la torture de l’ONU. Désormais, l’État français pourrait être visé par une enquête de la Cour pénale internationale (CPI) pour « crimes de guerre ». C’est en tout cas ce que demandent plusieurs avocats et universitaires. En cause ? La politique de non-rapatriement ou plutôt de « goutte à goutte » vis-à-vis des femmes de djihadistes et de leurs enfants, détenus dans des camps kurdes au nord de la Syrie.

Parmi ces avocats, Ludovic Rivière, Marie Dosé et Gérard Tcholakian. Ils dénoncent, comme le rapporte Ouest-France, des infractions graves à la Convention de Genève comme « le ...

0 commentaireCommenter