Menu
Nation
Sciences
Embryons chimériques homme-singe : jusqu’où doit aller la science ? Abonnés

DÉBAT. Deux équipes de recherche française et internationale sont parvenues à créer des embryons chimériques homme-singe en laboratoire. Des réalisations constituant une étape vers une meilleure compréhension du développement humain, mais posant de sérieux questionnements éthiques. Le progrès de la science doit-il tout permettre ? C’est le débat de ce dimanche.

Embryons chimériques homme-singe : jusqu’où doit aller la science ?

De quoi s’agit-il ?

Non, ce n’est pas le scénario d’un roman de science-fiction. Deux équipes de chercheurs, une française, et une internationale (chercheurs chinois, américains, espagnols), ont réussi à cultiver respectivement pendant trois jours, et dix-neuf jours, des centaines d’embryons chimères singe-homme. Concrètement, comme le rapporte Le Monde, « elles ont introduit des cellules humaines dans des embryons de singe », et plus précisément des cellules de macaques crabiers dans des « cellules souches pluripotentes induites » (cellules iPS), autrement dit, des cellules de peau humaine adulte.

Selon le Dr. Franck Yates, responsable du laboratoire CellTechs, les cellules iPS ne détruisent pas, à la différence des cellules dites « heS »,...

commentaireCommenter