Analyses
mineurs isolés
Faux mineurs étrangers non accompagnés : mettre fin à l’impuissance de l’État Abonnés

OPINION. Ancien officier supérieur de gendarmerie, notre contributeur et abonné analyse à partir d’un cas concret, la succession des manquements de l’État dans sa politique migratoire en ce qui concerne la problématique des mineurs isolés.

Faux mineurs étrangers non accompagnés : mettre fin à l’impuissance de l’État

Plutôt que de s’en prendre aux sonneurs de tocsin que sont les anciens militaires,qu’il faut évidemment soutenir, le gouvernement d’Emmanuel Macron ferait mieux de combattre les incendies qui nous menacent. Et parmi eux, il y a la problématique des mineurs étrangers non accompagnés (MNA), qui sont par ailleurs les victimes d’une forme moderne de traite humaine, bien exploitée par les réseaux spécialisés. Un rapport parlementaire du mois dernier indiquait, dans l’indifférence quasi générale, que 10 % d’entre eux sont tombés dans la délinquance. Il m’est venu aux oreilles l’histoire rocambolesque d’un mineur algérien non accompagné, devenu une patate chaude explosive que tout le monde se renvoie. Et ce n’est évidemment pas un cas isolé.

En 2019, l’examen d’âge osseux et l’évaluation de la Croix-Rouge disaient qu’il était majeur (2 refus de minorité donc). Cet individu a fait de la détention à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis et à sa sortie il a été mis sous contrôle judiciaire. Comme d’habitude, il a été confié pour l’hébergement à l’Aide sociale à l’enfance (ASE), au lieu d’être confié à la Justice, à la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ). Résultat : il a été renvoyé de deux structures d’hébergement collectif en 10 jours, car il tapait sur les autres jeunes et les insultait. En effet, comme il rentrait se coucher dans la nuit en ne respectant pas le règlement, il dormait jusque tard le matin. Les autres jeunes allant à l’école, se levaient tôt, faisaient du bruit, ce qui insupportait le jeune homme. Il savait très bien qu’en étant odieux, il serait mis à l’hôtel, et c’est ce qui est arrivé. Cependant, son comportement à l’hôtel était tellement déplacé — vol dans les commerces alentour, bagarres dans la rue, et arrestation au sein de l’hôtel — que l’hôtelier a demandé de le changer...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter