Menu
Nation
Union européenne
Petit à petit, l’Union européenne favorise la destruction de l’agriculture française Abonnés

ARTICLE. D’ici deux ans, l’agriculture française pourrait présenter une balance commerciale déficitaire. Une première depuis la grande sécheresse de 1976. Mais cette fois-ci, le déclin paraît inexorable tant il est favorisé par les politiques européennes libre-échangistes.

Petit à petit, l’Union européenne favorise la destruction de l’agriculture française

En 2023, la France, jadis à la pointe de l’agriculture mondiale, pourrait présenter un solde négatif entre ses importations et ses exportations. C’est le cri d’alarme qu’a poussé Christiane Lambert, présidente de la FNSEA sur RMC, le lundi 17 mai. “Nous vivons une décroissance de production agricole. La surface de production de légumes a diminué de 14 % sur les 20 dernières années. Nous importons un fruit sur deux, un légume sur deux. Si rien n’est fait, nous serons en 2023 des importateurs nets", explique-t-elle.

L’Union européenne contribue à dégrader l’agriculture française

Pourtant, elle était belle, l’agriculture française, dans les années 70. Hormis le cas particulier de son déficit commercial record en 1976, engendré par une sécheresse...

commentaireCommenter