Menu
Nation
Justice
Faut-il systématiquement dévoiler les prénoms des criminels et délinquants ? Abonnés

DÉBAT. Il y a plus d’une semaine, de nombreux internautes s’étonnaient que le nom du meurtrier des Cévennes ait fuité dans la presse si rapidement, alors qu’il était encore recherché par la gendarmerie, et alors même qu'habituellement, les noms d’autres criminels ou délinquants sont difficilement révélés. Faut-il (ou pas) les rendre systématiquement publics ? C’est le débat de ce mercredi.

Faut-il systématiquement dévoiler les prénoms des criminels et délinquants ?

« Comme c’est bizarre, pour une fois on connaît directement le prénom du tueur !! » C’est le genre de commentaire que l’on pouvait lire sous des articles de presse relatifs à Valentin Marcone, responsable du double-meurtre dans une scierie des Cévennes le mardi 11 mai. Derrière ces remarques, somme toute anodines, semble poindre un soupçon à l’encontre des médias, qui tairaient délibérément les noms de certains accusés. Une manière de ne pas révéler leur origine ethnique, religieuse ou communautaire ?

Le prénom, un révélateur ?

C’est pour cette raison que l’élu RN Julien Odoul avait déclaré, en septembre dernier : « Il faudrait que les médias donnent régulièrement les prénoms. Ce qui est frappant c’est que pour certains crimes, on donne le ...

commentaireCommenter