Menu
Nation
Consommation
La fausse promesse de la gratuité des compteurs Linky Abonnés

ARTICLE. Malgré les promesses du gouvernement de 2011, les compteurs Linky ne seront pas gratuits pour les Français. Imposés au forceps, ils devraient contribuer à une hausse des tarifs de l’électricité à partir de 2022.

La fausse promesse de la gratuité des compteurs Linky

Les promesses n’engagent que ceux qui les tiennent, c’est bien connu. Mais lorsque ces promesses concernent plusieurs dizaines de millions de Français, et qu’elles émanent du gouvernement, l’État se devrait de les garantir. Éric Besson, alors ministre chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique, l’avait promis en 2011 : la pose des compteurs Linky ne coûterait pas un seul centime aux consommateurs. Une prédiction erronée. Les Français vont bel et bien devoir mettre la main au porte-monnaie.

La Cour des comptes l’avait prédit dans un rapport datant de février 2018 : “Les compteurs communicants Linky : tirer pour les consommateurs tous les bénéfices d’un investissement coûteux”. Les Français devraient rembourser une partie ...

commentaireCommenter

Nation