Menu
Analyses
Souveraineté
Souveraineté, qualité de vie, sécurité : vision d’un Français résident en Suisse Abonnés

OPINION. Tant pour la qualité de vie que le fonctionnement démocratique de ses institutions, le modèle helvétique est souvent cité en exemple en France. Pour notre abonné, la France a effectivement beaucoup à apprendre de la Suisse.

Souveraineté, qualité de vie, sécurité : vision d’un Français résident en Suisse
Publié le 10 juin 2021

Je suis dans ma huitième année de travail dans ce pays montagneux voisin de mon pays. Prenant souvent la température en France sur la côte Atlantique (Bretagne et Aquitaine) pour des raisons familiales, par intérêts amicaux et par plaisir de me retrouver dans mon pays, je me rends compte que ce dernier est en ébullition, saccagé par des gens qui le détestent. La revue Front Populaire l’exprime mieux que moi. Cette perception émane de lectures, de médias du Net, du partage de points de vue amicaux et professionnels et d’un regard sur le passé.

C’est aussi un point de vue des Suisses que je côtoie par mon entreprise et l’exercice du métier de formateur en milieu professionnel et leur perception des choses se respecte. Ils sont à la frontière de l’Hexagone, nous avons beaucoup d’agréments bilatéraux, nous échangeons avec ce pays hors Union européenne, les compétences françaises sont reconnues et le français est aussi une de leurs quatre langues nationales. C’est en observant, connaissant et côtoyant les Suisses que l’on peut constater qu’ils sont heureux d’être chez eux, certes par le niveau de vie qu’on ne peut pas négliger, mais surtout par la tranquillité, la fraternité, la sécurité et la sérénité qui y règne. Le monde rural et le monde urbain cohabitent en paix et l’on peut presque dire que tout est bien et que tout va bien. Les Suisses ont une réelle adhésion à leur système, car ils participent aux votations et les instances gouvernantes documentent au préalable des projets de loi pour informer les citoyens. Ils respectent les élus de la confédération, car le système est bien pensé. Ils savent très bien que la souveraineté que Front Populairedéfend a un vrai sens et reflète tout ce qui est précité. La Suisse protège ses frontières, elle accepte les étrangers qui viennent y travailler sous des conditions clairement définies avec en priorité la détention d’un contrat de travail et la maîtrise d’une des langues nationales. Le respect des règles est clairement explicité par les employeurs qui figurent au début de cette chaîne d’intégration.

En d’autres mots, ils ne nous envient pas au regard de l’état de la France qui s’empire dans l’Europe, que l’on n’a pas choisie. Comparaison n’est pas raison, mais les valeurs souverainistes que Front Populaire met en évidence sont en adéquation avec la vie que les gens mènent ici. La France, c’est aujourd’hui une qualité de vie espérée, mais une insécurité éprouvée. Une tranquillité souhaitée, mais un désordre constaté. Attristé de cette perception, je vous remercie d’avoir posé les premières pierres de l’édifice que vous êtes en train de bâtir avec des fondations solides.

commentaireCommenter