Nation
Equipe de France
Not in my name Abonnés

OPINION. Le gardien et capitaine de l’équipe de France, Hugo Lloris, a annoncé hier que ses joueurs poseront un genou à terre avant le coup d’envoi face à l’Allemagne, ce mardi soir, pour lutter contre le racisme et les discriminations. Une instrumentalisation indigne et hors sujet.

Not in my name

D’abord, il y a eu Benzema. Bon on veut bien être sympa, il marmonne trois paroles de la Marseillaise dans sa barbichette et rate des penaltys, ok, ma foi, #alhamdulillah comme dit l’autre.

Ensuite, la provocation Youssoupha, indigne comme le fut sur un autre événement le projet Black-M à Verdun (ndlr : le rappeur Black M avait été choisi pour faire un concert aux commémorations du centenaire de la bataille, puis la mairie avait reculé devant le tollé).

Et ce soir donc, pour parachever ce bel ouvrage, l’annonce de l’humiliation consentie avec cet agenouillement venu d’outre-Atlantique, qui ne nous concerne pas, signifie notre allégeance tant au wokenisme américain qu’à la bêtise mondialisée et aux obsessions racialistes en référence à un crime qui n’implique la France ni de près ni de loin.

D’ailleurs, puisque ces messieurs agrégés de reptation tiennent absolument à politiser leur pratique sportive, que nous préparent-ils pour la Coupe du monde de 2022 au Qatar ? Joueront-ils avec des couronnes de chrysanthèmes autour de la taille, en mémoire des milliers d’ouvriers étrangers morts sur les chantiers des stades ? Symbole pour symbole, allons-y…surtout lorsqu’il s’agit de jouer à la balle sur un cimetière.

Nous serons donc nombreux à ne pas soutenir cette équipe qui enchaîne les choix éminemment contestables et transforme un projet sportif national et populaire en stéréotype propagandiste hors-sol. De très nombreux citoyens ne se reconnaîtront du reste pas dans cette équipe qui instrumentalise le maillot et donc le drapeau national qui appartient avant tout au peuple français.

Nous en venons même à espérer que cette équipe à l’esprit tordu et aux combats douteux sera dégagée le plus vite possible, que nous soyons promptement débarrassés de cette indignité qui n’a plus grand-chose à voir avec le football.

Et comme nous n’allons tout de même pas...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter