Menu
actualités
Débat
Faut-il autoriser les statistiques ethniques ? Abonnés

DÉBAT. L’ONU souhaite que les pays mettent en place les statistiques ethniques pour lutter contre les discriminations. Officiellement, La France est opposée à cette mesure. Pourtant, les statistiques ethniques existent de facto dans un certain cadre légal. Et la mesure séduit de plus en plus, à gauche comme à droite. Faut-il les autoriser, au risque d'américaniser la société française ?

Faut-il autoriser les statistiques ethniques ?

Dans un récent rapport, l’ONU appelle à lutter contre le «Racisme, discrimination raciale, xénophobie et intolérance». Pour contrecarrer les effets délétères de ce qu’elle définit comme un « racisme systémique » présent aux quatre coins du monde, le Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, préconise la mise en place de statistiques ethniques. Un nouveau coup porté à l’universalisme à la française ?

Bien qu’on entende souvent que les statistiques ethniques sont interdites en France, ce n’est pas exactement le cas. En 2007, le Conseil constitutionnel a confirmé l’interdiction de la mise en œuvre de ces statistiques, pourtant appelées de ses vœux par le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux deux ans plus tard...

commentaireCommenter