Menu
Région
Chroniques champêtres
Je reviens dans 5 minutes Abonnés

CHRONIQUE. C'est peut-être dans les tiroirs que se trouvent les morceaux les plus éloquents de notre passé ...Tout au long de l'été, notre camarade Jean-Paul Pelras nous incite, avec ces chroniques champêtres, à nous replonger dans ce flot de souvenirs qui font notre identité collective. Car pour des lendemains qui chantent, il faut savoir se souvenir d'hier.

Je reviens dans 5 minutes

J’avais rangé le tiroir dans un carton. Et le carton au fond du garage. En me disant qu’un de ces jours j’allais trier toutes ces choses. Tous ces papiers jaunis que l’on n’ose pas jeter parce qu’ils contiennent des mots et des chiffres rédigés voilà déjà presque un demi-siècle.

Mes parents tenaient alors une petite station-service dans le Midi, à Villeneuve la Rivière. Parmi ces carnets j’ai retrouvé celui où ma mère consignait le nom de ceux qui « faisaient marquer » Marcel G : super 1000 francs, Auguste R : mazout 20 litres (probablement distribués avec la pompe à manivelle surmontée de 2 globes en verre), Pierrot : 2 litres de mélange, Charles P : essence 2000 francs. Patronymes disparus et pourtant toujours consignés ici en lettres inclin...

commentaireCommenter