Menu
Europe
Europe
Green deal : quand la Commission européenne souffle sur les braises Abonnés

ARTICLE. En présentant mercredi dernier (14 juillet) son paquet climat baptisé « Fit for 55 », la Commission européenne voit les choses en grand : un « fonds social » de 72,2 milliards d’euros dans l’espoir de faire avaler la pilule de sa nouvelle tarification carbone. La bonne vieille méthode de la carotte et du bâton, ouvertement assumée par Bruxelles.

Green deal : quand la Commission européenne souffle sur les braises

Ce 14 juillet, Bruxelles fêtait sa « révolution » verte. Pour répondre aux ambitions votées fin 2020, au premier rang desquelles figurait la réduction de 55% des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030, la Commission européenne a présenté son paquet appelé « ajustement à l’objectif 55 ». Comprendre, une déclinaison d’environ 14 révisons, amendements de législations existantes et de propositions politiques.

Outre la suppression des véhicules thermiques d’ici à 2035 ou encore l’accélération de la rénovation des bâtiments et du déploiement des énergies renouvelables, ce premier jalon du Green deal à mille milliards n’a pas renoncé à son nouveau marché carbone pour le secteur du transport et du bâtiment. Et ce, en dépit des pressions...

commentaireCommenter

Nation