Menu
Nation
Complotisme
Anti-vax : le complotisme autorisé de Castaner Abonnés

ARTICLE. Alors que le gouvernement macronien peine à convaincre de son agenda de sortie de crise, Christophe Castaner a admis très sereinement la possibilité d’une ingérence russe dans les groupes anti-vaccins français.

Anti-vax : le complotisme autorisé de Castaner
Publié le 22 juillet 2021

« Oui. » C’est par cette réponse laconique et presque solennelle que Christophe Castaner, ancien ministre de l’Intérieur désormais député LREM, a affirmé au micro d’RMC que la Russie pouvait être à l’origine des groupes anti-vaccins sur les réseaux sociaux français.

Il répond alors au journaliste Philippe Corbé dans le cadre de la matinale consacrée aux débats parlementaires ayant lieu en cette semaine au sujet de la crise sanitaire. Les dernières minutes de l’entretien sont consacrées à l’affaire « Pegasus » (ndlr : le logiciel espion de la société israélienne NSO qui capterait les données numériques de personnalités à travers le monde).

« Nous devons de toute façon globalement nous armer mieux encore contre les ingérences étrangères et les...

commentaireCommenter