Menu
Région
Chroniques champêtres
Le transistor à piles Abonnés

CHRONIQUE. Tout au long de l'été, notre camarade Jean-Paul Pelras nous incite, avec ces chroniques champêtres, à nous replonger dans ce flot de souvenirs qui font notre identité collective. Aujourd'hui, ce transistor à piles qui nous a tant donné à entendre...

Le transistor à piles

L’appareil est de marque Sony, modèle millésimé 1970. Il est noir aux formes arrondies, tient dans la poche d’une parka et fonctionne avec deux piles de 4.5 volts. Avant d’être stocké dans une caisse au fond du garage, il était toujours rangé à côté du levier de vitesse dans l’Acadiane paternelle, entre un greffoir, un tournevis, une pierre à aiguiser et une boite d’ampoules.

Pendant les longs mois de taille, il donnait des nouvelles du monde à l’heure du déjeuner quand, sur les garrigues, devant un feu de sarment, nous découpions, sans plus de façons, quelques morceaux de saucisse sur l’aire d’un pouce. Si, pour certains, le transistor servait à suivre les retransmissions sportives le dimanche après midi, chez nous, posé sur la cheminée à ...

commentaireCommenter