Menu
Nation
Covid-19
Troisième dose de vaccin : Pfizer et Moderna se frottent les mains Abonnés

ARTICLE. Le Financial Time révèle que les deux entreprises ont drastiquement augmenté le coût de leurs vaccins lors des dernières négociations conclues avec l’UE. De quoi engendrer de juteux bénéfices alors que de plus en plus de pays envisagent l’administration d’une 3e dose de vaccin, plus ou moins ciblée, contre la COVID.

Troisième dose de vaccin : Pfizer et Moderna se frottent les mains

D’après le quotidien économique et financier britannique Financial Time, Pfizer-BioNTech a augmenté ses tarifs de 25 % et Moderna, d’un peu plus de 10 %. En avril, les négociations menées entre les deux groupes et la Commission européenne avaient abouti à la signature de ce contrat au prix presque prohibitif. L’accord avait été conclu sous fond de défiance vis-à-vis du vaccin AstraZeneca, pourtant bien moins cher (1,78 euro par dose versus 19,5 euros pour Pfizer-BioNTech et 25,5 euros pour Moderna). Pfizer a ainsi connu une croissance inespérée de son chiffre d’affaires : ses ventes ont doublé au deuxième trimestre 2021 et ses prévisions de revenus ont été rehaussées d’un tiers à 33,5 milliards de dollars.

Albert Bourla, président du géant ...

commentaireCommenter

international

international
Arménie
A Marseille, Michel Onfray et Stéphane Simon s’engagent à nouveau pour l'Arménie Gratuit
La rédaction
A Marseille, Michel Onfray et Stéphane Simon s’engagent à nouveau pour l'Arménie

Michel Onfray et Stéphane Simon ont tenu à marquer à leur manière le triste anniversaire de la défaite des Arméniens de l’Artsakh (Haut-Karabakh). En répondant à l’invitation de SOS Chrétiens d’Orient, pour une table ronde consacrée au conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, ils ont pu converser avec Guy Teissier, député LR des Bouches du Rhône à l’origine de la reconnaissance du Haut-Karabakh par la France et François-Xavier Gicquel. L’occasion pour les fondateurs de Front Populaire de réitérer leur plein soutien à l’Arménie, engagée selon eux dans une « véritable guerre de civilisation ».