Menu
Europe
Ecologie
Plan de relance : le nucléaire exclu par l’Union européenne Abonnés

ARTICLE. Les 250 milliards d’euros d’obligations vertes mises sur la table par l’Union européenne ne serviront pas à financer l’énergie nucléaire. Alors que la Commission n’a toujours pas tranché sur l’intégration ou non de cette énergie au sein de la future taxonomie européenne, cette décision ne laisse présager rien de bon pour le nucléaire français.

Plan de relance : le nucléaire exclu par l’Union européenne

Pour le secteur nucléaire, l’heure n’est pas à la quiétude. Ce mardi 7 septembre, la Commission européenne a en effet adopté un plan d’émission de 250 milliards d’euros d’ « obligations vertes » d’ici 2026. Les premières levées auront lieu ce mois d’octobre. Pour autant, si l’Europe ambitionne – par la voix de son commissaire au Budget, l’Allemand Johannes Hahn – « de devenir le plus grand émetteur d’obligations vertes au monde », elle a décidé de fâcher aussi bien la France que l’Allemagne en excluant respectivement les investissements sur le nucléaire et le gaz naturel (qui compose 8,34% du mix énergétique allemand, et 2,88% du mix énergétique français)

Quoique pour le gaz naturel, certains projets, comme les investissements liés aux réseaux...

commentaireCommenter